Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 00:58
J'ai encore rêvé d'elle

Brisa Roché a de beaux yeux, un cul d’enfer et quelques bons morceaux sur The Takes. Les yeux et le postérieur de Rebecca Stark ? Je ne peux pas dire : je ne l’ai pas rencontrée si ce n’est sur le premier album de son groupe, qui répond au doux nom de Lavender Diamond. Mais quelle rencontre, quelle voix ! Elle m’a d’emblée fait sienne sur Imagine our love.


Sur son blog, le journaliste Bertrand Dicale dit de Brisa Roché qu’elle ranime quelque chose du Jefferson Airplane sur son dernier album en nous donnant sur 2-3 morceaux "cette impression de courir pieds nus dans l’herbe humide". "Heavy Dreaming" c’est tout à fait ça : l’ami Ricoré avec la Californie qui vous tend les bras. Mais Bertrand a-t-il écouté Lavender Diamond ? Sur Imagine our love ce groupe ne se contente pas de fabriquer par moments des "sensations voisines" des années 60-70. C’est tout leur disque qui semble en sortir. Ecoutez "Oh No" et osez me dire après ça que vous étiez toujours en 2007 derrière votre écran. Tout est dans la voix de Rebecca Stark. Elle a beau chanter une chanson écrite le jour où les première bombes sont tombées sur Baghdad, elle semble chanter d’ailleurs, nous survoler de toute part comme une éternelle promesse de lendemains qui chantent. Un chant de Noël. Une sainte sœur. Un "Il était une fois"…

Il y a peu je réécoutais Blue de Joni Mitchell et je me disais que la beauté de ce disque n’était pas que le fruit de son auteur, mais au moins autant celui d’une époque. Un certain "âge d’or". Mais que dire de celui-ci ? Comment cette fille peut-elle donner tant de lumière dans une époque dite si sombre et chaotique. Comment peut-elle sans être un ange ? Elle me rappelle Joni Mitchell, The Carpenters. Je ne veux rien savoir d’elle. Si elle se drogue, si elle est belle, si elle porte des culottes en coton épais sur des fesses à tomber par terre. Pour moi elle n’est qu’une voix, une émanation de l’au-delà. Moins je la connais, plus je l’aime.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans DISCussion
commenter cet article

commentaires

Cécile 20/12/2007 13:31

Ma mémoire de poisson rouge fait-elle encore des siennes ou n'ai-je jamais écouté ce groupe ?Ton article donne envie (même si le cul de Brisa Rocher tout ça, bon, bref...)

fanette 19/12/2007 11:49

En tout cas la photo est ... je ne trouve pas le mot - fatiguée. frappante. la fille est belle. La photo évoque un tableau de la renaissance italienne, ou plusieurs. J'y arrive pas, mais je me comprends. Est-ce que d'autres aussi me comprennent?

Sylvain Fesson 19/12/2007 12:02

Je vois assez ce que tu veux dire je crois. As-tu écouté leur musique ? Elle emmène dans un flou artistique aussi enchanteur ;-)