Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 21:49
Too cool for school ?





Coming Soon ? Un groupe dont blogs et journaux n’ont pas fini de vous parler. Et ils ont raison, parce que sur New Grids, leur premier long (sorti le 4 février), ils ont le look, la jeunesse mais aussi les chansons.






Ce disque me donne envie de faire l’école buissonnière. C’est un peu l’anti Daniel Darc dont je vous parlais la dernière fois. Un disque d’une fraîcheur dingue que je me surprends à remettre souvent dans le lecteur ces derniers temps.
Au départ pourtant j’étais bien parti pour leur chercher des poux aux Coming Soon. Trop minots, trop la fratrie post-baba unie comme les doigts de la main, trop la dégaine qu’il faut, cow-boy, trop conscient de leur truc et inconscient à la fois, trop "tout me réussit, le monde s’ouvre à moi" - l’incarnation du cool - m’énervaient ces petits ! Et puis j’ai mis le disque, New Grids, leur premier sorti le 4 février, 10 mois après un EP 4 titres, The Escort. Et je suis parti à l’aventure avec cinq gars et deux filles aux pseudos amerloques qui me sortaient par les yeux.

Howard Hughes, Leo Bear Creak, Alex Banjo, Billy Jet Pilot, Caroline Van Pelt, Marie Agnès, j’ai du mal à croire qu’ils viennent de Savoie. Quand j’écoute New Grids, je découvre un plaisir de jouer, de raconter des histoires et de se raconter des histoires qui se fait rare chez nous ou alors on nous ment parce qu’on ne va pas chercher les talents où ils sont vraiment... Le Velvet, Leonard Cohen, Nick Cave, Neil Young, The Coral, The Moldy Peaches, tout ce petit monde se fait faire les poches par ces sept chenapans et on voyage. Tantôt on sort le ukulélé et on tripe en bande, clap hands et cordes au vent qui font klong klong. Tantôt on accuse le coup, loner, cassé. Du blues six pied sous terre de "Wolves In The City" à la bouille facétieuse du single "Big Boy" en passant par le riff nonchalamment crâneur de "Home From The Blues", chacun prend le "mic" sans se tirer dans les pattes. Entre Bad Seeds et Graines de Stars, Coming Soon c’est le rêve américain à domicile. Voilà. Et je vous en parle très vite avec une interview, longue bien sûr.


(Suite.)


Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans DISCussion
commenter cet article

commentaires

CBoboss 20/04/2008 18:17

C’est trop bon ! Acheter un peu à l’aveugle, juste en ayant lu la mini chronique fnac et une autre peu etre dans telerama bref…
Comme le dit Sylvain c’est super frais ça donne le sourire, ce ptit folk rock ne manque pas d’originalité, ni de sensibilité (wolves in the city!!!)! Meme papa aime, forcement il a des disques Leonard Cohen !!!
Les puristes du folck titilleront surement, mais m’attachant plus au coté alternatif et electrique c’est parfait pour moi :)

Mend'hy 25/02/2008 17:45

J’ai acheté le disque ce jour par hasard. La couverture type 70’s m’a accroché. Je dois dire que je suis emballé. On y trouve effectivement des sons connus sur du nouveau frai et inspiré. Je kiffe.