Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 21:28
Supers héros pop






"Willem et Mika, c’est ça le glamour ?"

"Ce que je veux c’est des filles avec de la cellulite"






Comment en êtes vous venu à signer avec Exclaim après toutes ces années de flou ?
Jessie : Le personnage qui fait qu’on est ici c’est Marc Zermati, le mec qui a ramené les New York Dolls et les Sex Pistols à Paris. Les Clash ont même fait un concert pour lui quand il était en taule.

Comment êtes vous entré en contact avec lui ?
Jessie : Grâce à notre producteur Philippe Lebras…

Qui l’a donc long… le bras…
Jessie : Bravo. Encore bravo (rires) ! Et voilà Philippe est super pote avec Zermati et Zermati, si l’on peut dire, nous a tout de suite baptisé. Après, c’est vrai qu’on a eu un parcours un peu compliqué avec les maisons de disques. Il y a eu des refus de notre part et des mecs qui se sont dégonflés parce que d’un coup ils trouvaient que Fancy était trop ambitieux pour eux, ils flippaient de se faire virer de leur maison de disques si on ne vendait pas, etc. Et finalement Exclaim est arrivé dans l’histoire fin 2006 par le biais de Zermati, ils ont vu, ils ont dit : "Banco !". Et ce qui est génial avec Exclaim c’est que toute l’équipe est unanime et ça, ça vaut toutes les majors du monde !

Vous souhaitez être mainstream : ça va être marrant de voir comment votre côté androgyne va passer à l’heure où l’androgynie c’est Mika et Christophe Willem.
Jessie : Oui, quels concurrents ! Quelle bataille ça va être ! Ça c’est hyper glamour Mika et Christophe Willem ! Il est temps que Fancy arrive et remettre un peu d’ordre ! On est là pour rétablir l’ordre.

Ordre… Justice... C’est quoi ce trip, les mecs ?
Jessie : On est dans l’ère Sarkozy, merde !
Rae : On va faire marcher les gens au pas, comme ça. Tout le monde derrière nous.

Comme des zombies…
Jess : En fait ce qui fait qu’on n’est sûr de nous, c’est qu’il n’y a personne en face de nous, vraiment. Quand tu me parles de Willem et Mika, c’est révélateur de ça. C’est ça le glamour aujourd’hui ? Non, merci.

Tous les médias sont fans de vous et vous sautent dessus pour vendre du papier. Etre à ce point demandé ça ne va pas être facile à gérer…
Rae : Pour l’instant ça va. Comment va-t-on le gérer avec le succès, ça c’est à suivre.
Jessie : Ou avec pas de succès (rires) !
Rae : Oui, ce sera encore plus dur ça ! Mais on ne veut pas de la demi mesure, ça ne sert à rien.
Jessie : Moi j’aime bien les médias. De la promo, j’en ferai volontiers tous les jours.
Rae : Moi il y a peut-être des émissions de télé où je n’aimerais pas figurer
Jessie : C’est sûr que Cauet TV… En même temps, si on est invité à ce genre d’émission ça veut dire qu’on est grand public et c’est notre but…
Rae : Oui, mais on veut le statut d’un Michael Jackson qui pourra refuser ce genre d’émission.
Jessie : Mais je pense que ce n’est pas impossible de faire l’unanimité, même auprès des gens comme Cauet ou Sarkozy !

Comme ça le 14 juillet prochain vous pourrez chanter au concert de la Fraternité du Champ de Mars comme Polnareff !
Jessie : Oui, complètement. Et célébrer la relève de l’androgyne ! Moi c’est ce que je veux, c’est moi la prostitué du groupe, je suis prêt à aller jusqu’au bout s’il le faut.
Rae : Plus que plaire à tout le monde, je pense que ce qu’on veut c’est ne pas laisser indifférent, qu’on nous connaisse. Après, qu’on nous aime ou qu’on ne nous aime pas, tant pis. L’important c’est qu’on parle de nous.
Jessie : Surtout les filles avec de la cellulite.

Ah ?
Jess : C’est notre grand combat ça.
Rae : Les filles, arrêtez les régimes minceurs, surtout avant l’été, c’est insupportable ! Mais quelque part c’est bien parce qu’avec tous ces régimes, à la rentrée les filles se mettent à doubler de volume.
Jess : Ça c’est notre seule point de militance : on est vraiment amateurs de filles rondes.

D’où la pochette du single "Seventeen" et son côté très Crumb. Pour Fancy, il faut que les nanas aient de la croupe et du nibard ?
Jessie : Complètement. Moi ce que je veux c’est des filles avec de la cellulite.
Rae : Des filles qui ont des formes, de la féminité.
Jessie : Même les filles minces je les préfère avec de la cellulite. Je les trouve merveilleuses avec de la cellulite !
Rae : Elles veulent toutes avoir des corps de jeunes filles de 15 ans alors qu’elles en ont 25…

Et qu’on fantasme tous depuis gamin sur des femmes de 40 balais !
Jessie : Mais grave, oui ! Toujours !
Rae : Le problème c’est qu’en vieillissant les mecs fantasment sur des petites gamines. Et finalement ceux qui dirigent le pays sont de vieux pédophiles (rires) !
Jessie : Ce qu’on veut dire avec cette pochette, c’est qu’il existe aussi la girl next door, la ménagère à côté de chez toi qui ouvre la porte et qui est over-bandante !

En un mot, et pour finir, vive l’amateur !
Rae et Jess : Ouais, vive l’amateur !!!


Photos Robert Gil


Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans DISCussion
commenter cet article

commentaires