Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 19:19
A la recherche
du temps perdu


















Découvrir The Wedding Present en 2007 avec leur double  Live 1987
après avoir vu Control et réécouté les disques du défunt pendu dur rock, c’est tomber sur un os, une énigme : quel est l’intérêt d’une caricature des Smiths et de Joy Division ?

Il faut avoir sacrément marqué son temps pour se permettre de sortir un double album de concerts vieux de 20 ans. Et c’est pourtant ce que font les Wedding Present. Live 1987 réédite des "enregistrements originellement édités en cassettes vendues après leurs concerts ou via leur fanzine", exhume l’époque "mythique""le groupe effectuait encore des rappels". Mais en quoi ce groupe est-il mythique ?

Joy Division et The Smiths ont marqué les années 80. J’ai écouté, je comprends pourquoi. The Wedding Present, je les écoute aujourd’hui, je ne comprends pas. L’impression d’entendre un mix foireux entre les déflagrations martiales des premiers et le lyrisme acide des seconds. Un groupe cisaille ad lib la même mélodie cracra, un chanteur garde sa voix en gorge pour sonner grave. Ça sonne faux, ça ne passe pas.

Quand j’écoute Joy Division un théâtre se dessine. J’entends la voix d’un homme en proie aux grands tourments, l’Amour, l’Histoire, le Temps. Je pense aux Doors, au Velvet, aux Stooges, à Kraftwerk, à Nico, Beckett. Chaque morceau est un acte, quelque chose d’architectural et totémique. Quelque chose de l’ordre de la répétition et de la transe. Ce n’est plus seulement de la musique. Encore moins de la musique anglaise.

Quand j’écoute The Wedding Present, je n’entends rien, si ce n’est du son, situé, daté, cheap. Comment dresser un culte à des types qui mettent un footeux sur leur pochette et pompe un groupe alors que les cendres de son chanteur obscurcissent encore Manchester ? J’ai essayé de comprendre ça en allant les voir jouer à la Maroquinerie le 2 novembre avec en première partie Kim Novak, remarquable contremarque française d’Interpol.

(Suite et fin.)


Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans DISCussion
commenter cet article

commentaires

ndaref 04/11/2008 15:51

Gasp! A (Presque) Fameux, cette critik inik est mal passée. oser attaquer le mythe WP revient à critiquer le dogme dont ns sommes les gardiens; Les comparer de façon fort saugrenue à truc et chose est dénué d'a propos, autant les rapprocher d'Oasis et Napalm Death. wech, WP fait toujours les mêmes chansons, pop nostalgique, pleine d'esprit, pas tjs d'une qualité optimale, certes, mais il maîtrise un concept qui ravit ceux dont le coeur s'enflamme à son contact. Descendons plutot des combos sans sens tels que Strokes, par exemple. A (Presque) Fameux, on dit yeap!

Sylvain Fesson 04/11/2008 15:54


Ah, je me doutais que tu allais "criser" en tombant là-dessus
Je suis clairement un profane des WP.
"Represent" !


Smith 23/04/2008 16:45

Voila bien une critique qui balance. Influencé par Joy Division et les Smiths? Ces influences n'ont jamais été revendiquées par le Wedding Present, ils sont plutôt à attacher à la scène C86,à l'époque ou le NME n'était pas encore devenu un torchon. . Je suis d'autant plus à l'aise pour le dire que j'aime les deux autres groupes précités. "Technique approximative" et "chant parfois limite" peut-on lire ici aussi. On pourrait dire pareil de Pavement, The Fall, et de pas mal d'autres groupes. Eh bien écoutez Led Zeppelin ou Pink Floyd ou Queen, vous aurez de la technique et du beau chant... à défaut de ressentir la moindre émotion.

jicé 08/03/2008 02:48

je les ai suivis de Georges Best à Watusi… C’était direct, sans chichi, le sigle/mois en + sur une Major, c’étai vraiment improbable comme attitude. Chapeau! Je ne vois pas le rapport (à part la géographie) avec Joy Div = époque fin du punk et Smiths, romantiques et lyriques; des monuments au demeurant.

Sylvain Fesson 08/03/2008 03:02

Pas le rapport avec Joy Division et les Smiths ? Tu dois être atteint d'une cécité générationnelle causée par ton amour irréductible pour les Wedding Present ;-) Moi qui les ai découvert après coup ces rapprochements me sautent aux oreilles (pour l'album incrimé en tout cas).

Jay 13/11/2007 15:04

Je reviens un peu sur ce que j'ai dit de brotherhood. C'est quand même un très bon album, pas le plus original selon moi, mais bon, très bonne prod, des morceaux d'anthologie, soyons juste avec lui...

Sylvain Fesson 14/11/2007 00:18

Jay, autoflagelle-toi devant l'Eternel d'avoir été aussi médisant à propos de New Order et de son Brotherhood ;-)) Et ça y est, lache-toi de nouveau sur The Wedding Present, je viens de mettre l'itw en ligne... en tout cas la première partie !

Jay 12/11/2007 14:18

Bon, j\\\'y vais de ma contribution guys... D\\\'abord sur The wedding present. J\\\'écoute depuis pas mal de temps, j\\\'ai un cd qui s\\\'appelle Bizarro et contient un morceau intitulé brassneck, vraiment super, énergique et très placebo avant l\\\'heure. Egalement écouté leurs peel sessions et collections de singles et de reprises : beaucoup de déchet, quelques très bonnes choses, dont la reprise du Shaft de qui vous savez. Vu en concert également il y a deux ans à la Route du rock, je les ai trouvés ma foi très bons en concert. Moi je trouve que c\\\'est un bon groupe, pas génial certes comme les Smiths ont pu l\\\'être, mais ils ont un style noise dépouillé assez unique il me semble. Par contre, Sylvain, je te conseille fortement d\\\'écouter l\\\'autre groupe de David Gedge, Cinerama, plus calme, plus pop, plus mélodique. J\\\'ai un faible pour eux.Quant à New Order, je rejoins ce qui a été dit plus haut. C\\\'est un groupe indispensable des années 80. L\\\'un des plus grands, pour les raisons précitées, et j\\\'ajouterai des mélodies absolument géniales. Je dirai aussi que les singles sont plus impressionnants que les albums, qui sont eux assez inégaux. Pas d\\\'accord sur les indispensables en revanche. A part l\\\'inusable Blue Monday (j\\\'allais écrire blue mondain...), je laisserais de côté le pénible Flower..., le très très inégal Brotherhood (des pépites mais aussi des kitscheries). Republic est assez mauvais à part les singles bien sûr. Donc moi je garderai Low Life, que je trouve vraiment génial, assez proche du ... Low de David Bowie, ou de Kraftwerk, et Technique, qui me semble être leur album le plus parfait en date, malgré un côté acid house un peu daté.Il faut citer aussi get ready , dont la première partie de l\\\'album est vraiment époustouflante (bon, la deuxième partie est assez mauvaise...), avec un son ample, puissant.Voilà...

Sylvain Fesson 12/11/2007 14:50

Salut Jay,Merci de rentrer dans l'arène du commentaire sur The Wedding Present, et je te mets au parfum d'emblée : faut t'en garde sous le pied parce que je m'apprête à mettre en ligne, comme promis, une interview de David Gedge.Merci d'étaler là une ptite couche de ta culture sur le sujet et de ta sensibilité éclairée en la matière. Parce que oui j'aimerais bien me procurer un des vieux albums des Wedding pour élargir ma connaissance de ce groupe qui effectivement m'a semblé avoir influencé Placebo car j'ai noté qu'ils avaient quelques riffs speed et affutés que j'ai retrouvé chez le combo de Molko, en voie de séparation d'ailleurs... Et j'aimerais bien plus découvrir Cinerama qui a l'air actuellement plus dans mes goûts, plus dans mes cordes.New Order,  New Order... Tu arrives trop tard sur ce coup là pour me sauver vraiment ! Je viens d'acheter (bon pour 5 euros donc ça va) Brotherhood. Y'a des trucs que j'aime bien tout de même là-dedans. A commencer par l'évident (bien que le son soit daté) "Bizarre Love Triangle" que je connaissais déjà en fait. Get Ready je l'ai et je suis d'accord avec ce que tu en as dit. Ca commence bien, ça finit moins bien. Me reste donc, niveau album studio, qu'à me procurer Low Life et Technique. Pour les singles je verrai après. Affaire à suivre !