Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 13:31
Next Big Thing ?



Bien en chair, bien en voix, bien lesbienne et bien féministe, Beth Ditto, la chanteuse des Gossip a été élue icône rock la plus cool du monde par le NME. Intox rock habituelle ? Rencontrée quelques minutes avant son concert à La musicale de Canal, celle-ci dit tout sur son récent statut de "next big thing".


5 septembre 2007. 17h. J’arrive dans l’enceinte des studios de La Plaine Saint Denis. Et dire que c’est là que la télévision se fabrique, dans cet alignement sans vie de bâtiments numérotés, mornes et gris comme des boîte à chaussures. Ce n’est pas la première fois que je me rends là, mais ce que me tend ce paysage de désolation me sidère, me fout le cafard. Dans le studio 104 où s’enregistre La musicale de Canal, à part le vigile, pas un rat. Calme plat. Moquette noire. Obscurité. Mais en pénétrant plus profond, je distingue au fond, dans la lumière, les trois membres de Gossip : Beth Ditto (chant), Brace Paine (guitare) et Hannah Blilie (batterie). Face caméra, sagement, ils répondent aux questions du journaliste de La musicale. Comme ce sont de jeunes artistes américains loin d'avoir leur langue dans leur poche ("Standing in the Way of Control", leur single, s’insurge contre l'interdiction du mariage homosexuel aux USA), le journaliste les questionne sur la politique de Bush. Il les fait aussi parler de sexe parce que Beth et Hannah sont des lesbiennes déclarées. Enfin Beth surtout. 

Joie des enregistrements télé, il y a du retard. Un max même.
Et au fur et à mesure que les minutes se transforment en heure de plus en plus de journalistes et des photographes s'engoncent dans le hall, font le pied de grue. Normal : Gossip étant la nouvelle sensation rock, chaque mag a envoyé quelqu'un pour avoir sa part du gâteau et surfer sur le phénomène Ditto. La hype est même parvenue à se déformer jusqu'à l’oreille du vigile : "C’est vrai la rumeur ? Comme quoi elle va se mettre à poil à la fin du concert ! Il paraît qu’elle est connue pour faire ça" conclut-il, mi lubrique mi dégoûté, rapport au surpoids de Beth. Au bout d'une heure d'attente, après s'être regardé en chien de faïence, genre "on n'assume pas trop d'être tous des putes commanditées pour glaner quelques paroles de la star du moment", des journalistes se mettent enfin à se parler, rompre ce silence devenu pesant, au risque de se faire voler les super questions inédites qu'ils pensaient poser à Beth. 1h15 de retard: ça y est, c’est enfin à moi. Et contrairment à la demi heure prévue, je n'ai finalement que 10 minutes...




"J'attend qu'une super chanteuse noire déboule"

"Etre ronde, lesbienne, il est temps qu'on trouve ça cool"




Bonjour Beth, comment vas-tu ?
Bonjour, très bien, merci.

Nous avons dix minutes.
Ah, je sais, désolé, cette journée est folle !

Peux-tu me résumer le parcours de Gossip ?
Nos débuts furent très fun. C’était très agréable, innocent. On n’avait presque pas besoin d’argent, pas ou peu de responsabilités. J’avais 18 ans, Nathan (alias Brace Paine) 19 et notre batteuse de l’époque (Kathy Mendonca) 20. On était tous de la même ville, Searcy, dans l’état de l’Arkansas, et on l’a tous quitté pour Olympia, dans l’état de Washington. C'est là qu'est née le mouvement Riot Girls au début des années 90 et c’est donc là qu’on a créé le groupe, en 1999. Depuis on a continué. On a sorti 4 EPs et 2 albums, le premier en 2001, le second en 2003. On a tourné entre autre avec Sleater-Kinney, John Spencer, The White Stripes, Sonic Youth et Le Tigre. Aujourd’hui j’ai 24 ans, on sort notre 3e album et nous voici en France à Pariiiiis !

Ok. Monter un groupe de rock c'est quelque chose qui te tenais vraiment à coeur ?
Non. On habitait tous dans la même maison avec Nathan et Kathy. Nathan était dans un groupe de punk, il faisait des concerts, organisait des soirées et moi j’avais un job alimentaire. Et puis un jour que son groupe finissait de répéter dans le garage, Kathy a commencé à jouer de la batterie avec lui et 5 minutes plus tard ils sont remontés en me disant : "Viens chanter dans notre groupe" et j’ai dit : "OK". Trois jours plus tard on avait un concert dans le sous-sol d’une maison. C’est comme ça que ça a commencé. Je n’ai donc jamais eu l’intention de faire partie d’un groupe. Pas du tout. C’était complètement inattendu.

Tu es blanche. D’où sors-tu donc cette voix black à la Tina Turner qu’on entend rugir sur les onze titres de Standing in the Way of Control ?
J’ai toujours chanté, notamment du gospel, car je chantais dans une église quand j’étais petite et que j’habitais l’Arkansas. Mais pour moi le gospel qu’on jouait était extrêmement mielleux et daté, c’était genre (elle se met à chanter :) "Amazing Grace, how sweet the sound". Il n'y avait pas un vrai feeling soul. Ma mère chantait dans cette église. Elle écoutait Black Sabbath et Michael Jackson. Mon père, lui, jouait dans un bar honky-tonk, il écoutait Kool and the Gang, Johnny Cash...

Deux choses assez différentes pour ne pas dire opposées…
Oui ! Mais que de merveilleuses musiques. J’ai grandi avec ça.

Vous n'êtes pas les seuls à nourrir votre rock de soul. En ce moment pas mal d'artistes, d'
Amy Winehouse à Cold War Kids en passant par Antony Hegarty, mettent pas mal l'accent sur cet héritage noir. Quel regard portes-tu sur ce phénomène ?
Je pense qu’il est temps que la musique noire revienne au premier plan de la pop. Ce serait d'ailleurs bien qu’une chanteuse noire arrive à avoir du succès avec ce genre de musique. Parce que le truc c'est qu’aucun de ces artistes que tu cites n’est noir. Les gens n’acceptent la soul que lorsqu’elle est chantée par des blancs. Je trouve ça très bizarre. En un sens ça témoigne d'un certain racisme. Regarde, Antony Hegarty chante comme Nina Simone, exactement comme elle, et j’aime ce qu’il fait mais il y a tellement de Nina en lui que ça en devient presque ridicule. Amy Winehouse pareil. Elle sonne juste comme Gladys Knight. Moi je ne sais pas trop comment je sonne, mais je ressemble sûrement à l’une des femmes que j’écoutais enfant. Quand j’étais au lycée, pour moi il n’y avait personne au-dessus d’Aallyah. C’était mon idole. Aujourd’hui, la seule qui me vient à l’esprit et qui est populaire, c’est Mary J. Blige. Il y a Rihanna, bien sûr, mais ça c’est plus de la teenage pop. Non, moi j’attends vraiment qu’une super chanteuse noire déboule et casse la baraque en étant autre chose qu’un produit calibré pour les jeunes.

A part ça les journalistes n’arrêtent pas de te parler de tes rondeurs et de ton homosexualité, en faisant mine que c’est trop cool d’être grosse et lesbienne. Tu n’en as pas marre ?
Non, c’est une bonne chose. Je pense qu’il est temps que les gens trouvent ça cool. Parce ce n’est toujours pas considéré comme cool et ça n’a jamais été cool pour moi par le passé. Honnêtement, je ne sais pas si tu aimes les femmes ou les hommes, mais disons que tu aimes les femmes et que tu as une copine : je pense qu’elle n’aimerait pas que tu lui dises qu’elle est grosse, même si c’est le cas.

Ne crains-tu pas que…
Tout ce bavardage finisse par écraser la musique de Gossip (rires) ?

Oui, que ça réduise ton groupe à une tendance ou un phénomène de foire…
(Temps de réflexion, débit mesuré) Si tu écris une bonne chanson, tout ira bien pour toi. Mais si tu fais un disque de merde, alors là tu auras des soucis. Parce que c’est ça qui compte : les chansons. A la fin, la qualité de notre travail parlera pour nous. Toi, tu es blanc, mignon et tu as l’air assez sage, tu pourrais donc écrire les pires merdes du monde, ça passerait comme ça passe pour les belles blondes. Mais si tu fais de vraies bonnes chansons, peu importe à quoi tu ressembles et qui tu es. Je veux dire : si tu n’as pas toi-même la conviction d’avoir la beauté pour toi, tu dois d’autant plus miser sur ton talent. Et peu importe si après ça tu deviens cool parce que tu as l’air d’un freak : tu te dois de faire un putain de bon disque parce que finalement c’est ce qui pèsera le plus dans de le jugement des gens.

Je vois que tu as réfléchi à la question…
Oui. Les médias ont du pouvoir et c’est intéressant de voir les questions qui nous sont posées. Mais j’ai vraiment une forte personnalité, je suis comme ça, un peu folle, un peu la camarade de classe marrante. Ce n’est pas un jeu. Je serai cette même personne que tu as devant toi si personne n’en avait rien à foutre de notre nouveau disque ! D’ailleurs si demain quelqu’un dit que Gossip est la pire merde qu’il a jamais entendu, que la chanteuse est la fille la plus laide qu’il ait jamais vu et que le guitariste ferait mieux de laisser tomber la guitare et bien je m’en foutrai (rires).

L’attaché de presse me chasse. Merci pour ces dix minutes.
Je suis désolé. Merci à toi, amuse-toi bien.


Chronique de Music for Men (2009)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans DISCussion
commenter cet article

commentaires

la Fille du rock 13/10/2008 12:13

C'est clair qu'aujourd'hui être grosse et lesbienne c'est super cool.Par contre les poils aux aisselles je ne peux vraiment pas...J'en parlais d'ailleurs ici : http://www.filledurock.com/article-20866907.html

Sylvain Fesson 13/10/2008 13:13


J'irai voir ça !


julie (mais laquelle ?? y en a tellement) 05/06/2008 13:52

Excellente interview bis ! J'aime bien l'intro aussi !Bravo monsieur

Sylvain Fesson 05/06/2008 14:51


Tu es démasquée !
Dis, tu voudrais pas me déposer un commentaire comme ça par jour ?
C'est tellement bon pour le moral ;-)


lyle 15/11/2007 18:51

Excellente interview !

Sylvain Fesson 15/11/2007 19:27

Hum, avec des commentaires aussi sympathique comment ne pas faire plus ample connaissance en allant voir ton site ;-)

sylvain 21/10/2007 14:27

Tu trouves aussi ? ;-)
Repasses régulièrement j'en ai encore plein d'autres sous le coude !
A+

arbobo 21/10/2007 14:02

c'est décidément une sacrée collection d'interviews que tu amasse semaine après semaine, je suis impressionné.