Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 18:57

Banquette arrière toute

A 17 ans, qui plus est lorsqu’on est jumelles et même suédoises, on a le droit d’être considéré comme des efles. Voire des anges. Remplissant ces sine qua none conditions, deux soeurs viennent de sortir Taxi Taxi, un premier EP(onyme) étourdissant dont on commence à parler. Pour l’instant Les Inrocks ne les font pas chier mais ça ne serait tarder.

Miriam et Johanna Eriksson Berhan. 17 ans donc, twins, swedish. Alias Taxi Taxi. Après deux démos, leur premier EP est sorti le 4 juin en France chez Talitres. C’est produit par Björn, le Björn du désormais fameux groupe d’indie pop Peter, Björn and John – le sifflotant hymne "Young Folks" c’est eux. Sur leur page Myspace "Mary" nous avait foudroyé de douceur. Les cinq autres morceaux du disque confirment : de leurs deux voix tressées sur des arpèges de guitares (ou de ukulélé), quelques notes de piano (ou de glockenspiel) et beaucoup de silence, elles s’abandonnent l’une à l’autre ainsi qu’à un troisième terme, quelque chose de plus grand, ce qui fait qu’elles construisent un abris de jardin (secret) aux airs de chapelle. Elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Elles semblent fragiles comme des poupées de porcelaine, qu’on voudrait prendre dans nos mains pour ne pas qu’elles n’éclatent. On les reconnaît tout juste à leurs coupes de cheveux. L’une les a très court, le bol à la Jeanne d’Arc, voire Playmobil ; l’autre longs mais attachés en queue de cheval. Et en musique comme en tifs, rien ne dépasse chez ces deux sœurs suédoises, c’est court, très court.

C’est ce qu’on a vu le 25 juillet au Divan du Monde. Mais que leur musique enveloppe. C’est du folk, pas de doute. Laquelle tient le piano ? Laquelle la guitare ? Miriam ? Johanna ?... Leurs voix s’entremêlent à merveille sur un timbre similaire. La symétrie de l’ange disait Jim… On pense angélique. Elfique. Cat Power (dédoublé). CocoRosie (sans fioritures). On pense début. Car ici fait penser à la bulle. L’enfance. L’entente. Comment deux sœurs peuvent-elle composer en si étroite collaboration jusqu’à donner l’impression que tout ceci émane d’une seule voix ?... Les morceaux se suivent sans qu’on n’y trouve rien à redire. Mélodies impeccables, infiniment siamoises. On n’écoute plus. On est transporté par elles. Bordé par elles. Emballé, on songe à "In The Backseat" que chante Régine pour boucler Funeral. Surtout ses mots. Appel et perte de l’enfance : "I like the peace / In the backseat / I don't have to drive / I don't have to speak / I can watch the countryside / And I can fall asleep". On ne veut surtout pas conduire. On veut le rêve. La maison de mon rêve. Juste qu’on nous y conduise.



Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans DISCussion
commenter cet article

commentaires

Eric [L] 19/08/2007 22:09

Fait plaisir de retrouver ce bloug de retour de vacances. N'avais jamais entendu parler de ces demoiselles, on va aller perdre ses oreilles là dessus, donc.(lève son chapeau)

Sylvain Fesson 26/08/2007 00:32

Alors cette écoute de Taxi Taxi, ça a donné quoi de ton côté ?