Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 12:29

"Il n'y a pas de rapport sexuel"

Slavoj Zizek est ce pop philosophe slovène capable de tirer des idées fortes en scrutant aussi bien des films (Lynch) que de la merde. Un nouveau type de penseur donc, qui carbure à Lacan et branché à l'époque. Ca change. D'où sa folle médiatisation il y a peu.


Dans le Libé du 27-28 mai 2006, Zizek s'est vu confier le privilège de tenir le journal intime de sa semaine. Dans ces méditations branchées sur secteur, hautement azimuté, une pépite : une chronique, "Du crapaud et de la bière", en forme de fable psychanalytique et désenchantée sur les rapports sexuels hommes-femmes. Décryptons cette "pensée" tout en vous la faisant partager. L'article est consultable librement et intégralement (pendant un certain temps) sur le site de Libération.

Première étape : coup d'oeil du nerd pop culturel
"J'ai vu à la télé un spot de publicité zarbi pour une bière. la première partie met en scène l'anecdote bien connue d'un conte de fées: une jeune fille marche le long d'un ruisseau, voit un crapaud, le prend gentiment sur ses genoux et l'embrasse - et bien sûr l'horrible crapaud se transforme miraculeusement en beau jeune homme. mais l'histoire ne s'arrête pas là. le jeune homme jette un regard concupiscent sur la jeune fille, l'attire à lui, l'embrasse - et elle se transforme en bouteille de bière que l'homme tient triomphalement à la main."


Deuxième étape : shoot analytique du psycho-philosophe
"Pour la femme, le point essentiel est que son amour et son affection (symbolisés par le baiser) transforment un crapaud en beau jeune homme, une présence phallique totale ; pour l'homme, il est de réduire la femme à un objet partiel, la cause de son désir. En fonction de cette asymétrie, "il n'y a pas de rapport sexuel", comme le disait Lacan : on a soit une femme avec un crapaud, soit un homme avec une bouteille de bière. Ce que nous n'obtenons jamais, c'est le couple "naturel" de la belle femme et du bel homme... Pourquoi ?"

Troisième étape : retour déceptif à la réalité ?
"Parce que le support fantasmatique de ce "couple idéal" aurait été l'image inconsistante d'un crapaud enlaçant une bouteille de bière. Bien entendu, selon l'analyse féministe évidente, ce que les femmes constatent dans leur vie amoureuse quotidienne est plutôt la transformation contraire : elles embrassent un beau jeune homme et, de plus près, elles remarquent qu'en fait, c'est un crapaud." Mais la réalité n'est pas aussi manichéene que les concepts psy. Sa femme (cf. photo) n'a apparemment pas vu que le crapaud en lui...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans MEDIAlogue
commenter cet article

commentaires

isa 21/06/2006 17:01

Mais non, je t'assure, il y en a qui reste des beaux jeunes hommes galants et tout et tout... et qui le restent ! bon, peut-être que l'amour rend aveugle... et que je ne suis donc pas très objective... mais parmi mes amis, j'en connais !!!...

Sylvain Fesson 22/06/2006 12:01

Tu as sans doute raison. J'en parlerai à ma copine... (!) Bises à toi Isa.