Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 14:11
Taper des SMS : un sport EXTREME ?
Pantech, constructeur coréen en téléphonie mobile, vient de débarquer sur le marché français et européen le 13 avril. En tant que septième fabricant mondial, il souhaite "se faire une place dans un marché qui arrive à saturation" et donc "se faire connaître du grand public". Alors il communique, et pas n'importe comment. Il a lancé dans les jours qui ont suivi "une importante campagne de communication". Importante cette campagne l'est car elle s’appuie sur le charisme et les exploits de "l’escaladeur de l’extrême" Alain Robert, choisi pour porter la marque ; elle l'est aussi parcequ'elle s’incarne dans des affiches 4x3 qui, tel notre "Spiderman national", prennent littéralement d’assaut les hauteurs de la ville. Mais, problème numéro un : qui connaît Alain Robert ?

L'appel de la perfection
"Plus c’est fin, plus je m’élève", prêche le slogan. Un slogan bien carré, bien pensé, qui induit l’analogie entre le concentré technologique miniature du portable et la majesté vertigineuse du building. Analogie qui en induit une seconde, toute aussi balèze, entre la simplicité de tapoter les touches du clavier téléphonique et la prouesse physique d'escalader d'immenses parois presque lisses à mains nues. Qui plus est, la passion d'Alain Robert pour la grimpette extrême vient donner un tour indéniablement mystique à l'affaire. Elle réunit la pratique du mobile et de l'escalade à la même expérience hautement sensorielle et barrée, à la même addiction, au même dépassement de soi. Nature, technologie, corps, spiritualité, immense, miniature : à ce stade, qu’importe les caractéristiques des 11 modèles de la gamme Pantech, dont "la finition et le design sont, paraît-il, particulièrement soignés", on nous vend un imaginaire fort. Mais, problème numéro deux, à ce sommet de subtilité la communication se brouille : téléphoner serait-il aussi risqué qu'escalader des parois à mains nues ?

La tendinite du texto addict
A l'heure où l'utilisation du mobile se réduit pour beaucoup de jeunes à l'envoie massif de texto des dangers lié à cet usage apparaissent. C’est ce que rapporte un article pris sur le net et daté du 3 mai 2005. Robert Menz, docteur australien, est tombé sur une fillette de 13 ans souffrant d'une tendinite au niveau du tendon de son avant-bras droit. Son enflure mesurait deux centimètres. Etonné, il n’a pas su tout de suite d’où ça venait. C'est en lisant un article qu'il a eu le déclic. L’article évoquait le cas d'un jeune italien qui présentait la même blessure après avoir envoyé trop de SMS. Interrogeant la jeune fille, il a découvert qu'elle "disposait d'un crédit téléphonique très élevé qui lui permettait d'envoyer des centaines de SMS chaque jour, messages tapés évidemment à l'aide du seul pouce de la main droite." Le médecin conseille donc de "taper des messages avec le mode prédictif plutôt que lettre par lettre", mais surtout d’ "utiliser alternativement les deux mains pour composer les messages". A la même période, un autre article glané sur le web faisait état de l'émergence de cas de dépendance aux SMS. "Pour les médecins chargés des addictions, certains usagers utilisent pendant plus de sept heures par jour la fonction SMS de leur mobile. Certains se retrouveraient même atteints de douleurs articulaires des doigts, qui permettraient de détecter le problème !" A l'époque, ces cas étaient rares et isolés, mais un an plus tard, il n’est pas sûr qu’ils le soient encore, la consommation de texto n’ayant pas baissé… d’un pouce.





Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans MEDIAlogue
commenter cet article

commentaires

juko 06/05/2006 10:20

tres bon article! je leve mon pouce... vers le haut!