Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : PARLHOT
  • PARLHOT
  • : Parlhot cherche à remettre l'art de l'interview au cœur de la critique rock. Parce que chroniquer des CD derrière son ordi, c'est cool, je le fais aussi, mais le faire en face du groupe en se permettant de parler d'autres choses, souvent c'est mieux, non ?
  • Contact

INTERVIEWS

Rechercher

1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 02:13
Totale Impro (ou comment je fais
mon coming-out de petit pervers)


Oui, Benjamin Castaldi. Ca vient de se décider, là, maintenant, en regardant Totale Impro à cette heure tardive, 1h48, sur M6, le nez plongé dans une tisane pamplemousse-framboise. (Bah oui, à cette heure-ci, un vendredi, on n'est pas toujours rock'n'roll.) Sur le coup, ma tisane m'a sauté au visage. J'ai explosé de rire en voyant Castaldi diriger, par oreillettes interposées, les faits et gestes des comédiens en plateau, pour essayer de maintenir l'intérêt de leurs sketch et l'audience, en chute libre de l'émission depuis ses débuts. Cette nuit-là, c'était des comédiennes, je précise, pas des plus belles, mais j'ai pensé une connerie (ma connerie, à fond) : j'ai fantasmé Castaldi en pervers pépère pétant sciemment les plombs, Castaldi qui tranquillement retranché dans les locaux de la prod, curé dans sa cabane de pêcheur, demanderait,
l'œil lubrique on ne peut plus sérieux, avec cette force d'avoir la technologie de son côté, d'être la technologie incarnée, the eye, the boss, la voix qui te parle, le noeud pulsionnel, Castaldi donc ordonnerait aux comédiennes de se dessaper. Ici, maintenant. Wouah, là il aurait les pleins pouvoirs ! (Car bien sûr, les comédiennes s'exécuteraient, ne me demandez pas pourquoi, c'est comme par magie.) Là, il retrouverait l'excitation première, primaire et originelle d'avoir vu Jean-Edouard baisouiller Loana dans la piscine bleue lagoon lors aux temps bénis du Loft 1. Là ça ferait grimper illico l'audimat aux rideaux ! Les chroniqueurs télé répandraient partout la chose, le gros moment de télé, dans leurs colonnes attitrées, et les bloggeurs aussi s'en donneraient à cœur joie, les images tourneraient sur le net, des petits malins ayant de suite sorti portable, caméras et appareils photo pour capter cette parenthèse enchantée… L'image fut et m'a bien fait rire. Dommage qu'elle ne fut que dans ma tête !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Fesson - dans MEDIAlogue
commenter cet article

commentaires